Résilience: comment faire pour renaître de sa souffrance

La résilience est la capacité pour une personne à se défendre dans des situations compliquées ou qui peuvent générer un grand stress. En psychologie, la résilience n’est pas quelque chose d’innée mais qui arrive lorsque nous sommes un enfant et cela à travers nos propres relations que nous avons avec nos parents. Certains enfants ont une grande force en eux qui leur permet de savoir surmonter d’un traumatisme subit dans l’enfance. Cela peut être un deuil, l’abandon, de la violence, de la maltraitance, une agression sexuelle, un attentat, etc.

Résilience: comment faire pour renaître de sa souffrance

On peut noter qu’il y a plusieurs relations entre les parents et les enfants. Lorsque l’enfant à une relation sécurisante alors il aura toujours de la force pour surmonter une épreuve. Mais au contraire, il y a d’autres relations plus complexes comme celles de l’évitement, de l’ambivalence ou encore la désorganisation.

La résilience amène plusieurs points comme le fait de se défendre et de se protéger, de rester équilibré face à des tensions, de savoir relever un défi, de se relancer, d’être capable d’évaluer, d’avoir une image positive de soi. Pour que la résilience soit possible il faut suivre une thérapie ou faire une analyse.

Pourquoi la résilience nous aide à renaître de notre souffrance?

La résilience peut être résumée très simplement qui serait l’espoir. En effet, dans cette notion de résilience, on peut toujours trouver une solution à notre propre malheur. Rien n’est jamais totalement figé et il est possible de faire bouger les choses.

Comment fonctionne la résilience ?

Tout d’abord, durant l’enfance on construit notre propre système de défenses interne. Il y a par exemple le clivage qui est une division du « moi » en deux parties bien distinctes. Une sera secrète et l’autre non.

Le déni est une forme de défense qui nous permet de ne pas voir les choses telles qu’elles le sont vraiment. Donc on banalisera une action violente que l’on a subie. Il existe d’autres mécanismes pour se défendre comme le rêve, l’humour, l’abstraction, etc.

Pour s’en sortir, un enfant doit pouvoir se sortir de son passé douleur en n’acceptant pas d’être une victime. Il faut vouloir faire bouger les choses pour pouvoir avancer dans la vie. Ils apprennent à mieux se défendre et à se reconstruire dans un meilleur espace. Ce dernier peut être une famille d’accueil, un thérapeute, un éducateur. Il se peut que ça soit juste une bonne rencontre avec une adulte à l’écoute qui arrive à comprendre le malheur de l’enfant.