Leslie O’Meara

109, rue Quincampoix -75003 PARIS – 01 42 78 44 93- vanbay-odile@bbox.fr

Ouverture du mardi au vendredi 13 h-19 h – Samedi 14 h- 19 h

 

 » Turbulences « 


Leslie O’Meara est née en 1971 à Paris.  Elle vit et travaille en région parisienne.

Après une Agrégation de Lettres modernes en 1995, un Doctorat de Littérature du XVI ème siècle et un enseignement en collège, lycée et université, la pratique en parallèle des arts plastiques depuis 1989, elle décide d’abandonner sa carrière d’enseignante pour se consacrer pleinement à la peinture qu’elle a apprise en autodidacte. 

La galerie Médiart lui proposera d’exposer pour la première fois en 2004 dans l’exposition « Nature mature ». Depuis elle expose régulièrement dans des salons, dans des manifestations à l’Etranger et dans des entreprises organisant des évènements artistiques. Ainsi pour les Premières Assises de l’électricité dans l’habitat à la Maison des Arts et Métiers avec Promotelec. Elle conçoit, réalise et installe une fresque de 10 m2 :  paysage urbain composée de 256 petites toiles de 20 x 20 cm que chaque invité emporte en cadeau à la fin de la journée. Et en 2011  le Conseil Général de l’Eure-et-Loir pour la Friche de l’Art N°3 lui commande une œuvre. Elle réalisera dans un container de 7 m2 une installation picturale et sonore.   

L’artiste est dotée d’une grande énergie physique et créative puisée dans la pratique intensive du sport et d’un contact étroit avec la nature et le monde animal, plus particulièrement celui du cheval qu’elle côtoyait journellement quand elle vivait en Eure-et-Loir. C’est dans cet environnement rural qu’elle a commencé à peindre des « paysages agricoles » une nature façonnée par la main de l’homme où apparaissaient tracteur, château d’eau, silos. Puis ses paysages sont devenus plus urbains avec des zones portuaires, des usines, sans doute du à son changement de résidence, de la campagne à la ville.

Maintenant elle dit peindre des « Paysages mentaux » issus de son espace intérieur, magma mouvant de son inconscient. Sa peinture de ce fait est devenue plus abstraite et pour trouver un échos chez le spectateur, elle y introduit un élément réaliste,  une silhouette sous un parapluie, son double.  Il résiste à la tempête provoquée par le déferlement de son énergie intérieure amalgame de :

«  … toutes ses sensations concrètes,  tactiles, gustatives, olfactives, de mon appréhension corporelle du monde… peindre pour moi, ce n’est pas seulement ce que j’ai devant les yeux, mais ce que j’ai derrière les yeux. Or tout ce que mes yeux ont emmagasiné (notamment paysages réels, peintures, descriptions littéraires) a été essentiel pour concevoir, comprendre, construire ce paysage intérieur. Et je vois une analogie évidente entre les paysages extérieurs et ces sensations intérieures qui sont produites par le cerveau…  Ce jaillissement de formes, de matières et de couleurs évoquent tour à tour les quatre éléments. La genèse de la création artistique est analogue à la création du monde, et donc de la création de paysages, lieux de fusion et diffusion de la matière pure, volcans, magma, glaciers, océans, autres planètes, évènements météorologiques et de leur influence sur mon paysage intérieur ».  L. O’Meara

L’exposition nous présentera les dernières peintures de cette artiste au parcours atypique dotée d’une démarche et d’un style très personnels. 


« Mon volcan quotidien »


acrylique sur toile -120 x 120 cm


Prix: 3700 €

 

Pour avoir plus de renseignements


Contactez-nous


« Au bord du gouffre »


acrylique sur toile -100 x 100 cm


Prix : 2600 €

 

Pour avoir plus de renseignements


Contactez-nous


« mes 4 elements »


acrylique sur toile – 100 x 100 cm


Prix : 2600 €

 

Pour avoir plus de renseignements


Contactez-nous


« Sous la pluie »


acrylique sur médium -64 x 50 cm


Prix : 900 €

 

Pour avoir plus de renseignements


Contactez-nous