Galerie d'art contemporain Paris » Peintures » Hervé Combe- Mili Presman-Peintures

Hervé Combe- Mili Presman-Peintures

« Si j’aurais su, j’aurais v’nu » Peintures

Exposition du mardi 30 mai au samedi 17 juin 2017

vernissage mardi 30 de 18 h à 21 h 30

 

Hervé Combe

Hervé Combe vit à Paris où il partage son activité entre la médecine et la peinture qu’il a abordée en autodidacte, d’où son approche non conventionnelle.

Il a exposé plusieurs fois à la galerie dans le cadre d’expositions thématiques : « Paysages linéaires en 2011, « l’éclat de l’ombre » en 2015.

Cette fois, il partage les cimaises avec Mili Presman sur un thème inspiré par le film « La guerre des boutons ». Où il demeure fidèle à ses paysages imaginaires dont certains s’inspirent du film comme la sablière des carrières de Poyers à Saint Arnould en Yvelines.

Depuis plus de quinze ans les peintures « Tentatives d’interprétation » ont pour particularité d’être toujours composées en deux ou trois parties en bandes superposées ou juxtaposées sur divers papiers glanés ça et là. Elles ont pour point de départ des taches d’encre qu’il interprète en suggérant des paysages.

La lumière joue un rôle déterminant, éclairant ou assombrissant les zones qu’il décide de mettre en valeur.

Mili Presman

Est née en 1956 en Argentine. Elle vit et travaille à Paris. Elle expose régulièrement à la galerie depuis 2005.

En 2015, elle présente à la galerie sa série « Dialogue avec Garry Winogrand » qui inaugure un nouveau travail où les peintures restituent les photos en noir et blanc prises par ce photographe à New York en 1950. Les personnages de ces photos semblent dialoguer avec des passagers sur le quai du métro qui eux sont en couleur. « Sa façon de photographier, ces sujets, ces points de vue ressemblent étrangement aux miens, lui à New York dans les années 50 et moi à Paris dans les années 2000 ».

Cette fois elle s’inspire des scènes du film « La guerre des boutons » d’Yves Robert de 1961. Pour l’artiste, le noir et blanc représente le passé et la couleur le présent, l’univers de l’enfance,   la nostalgie de sa propre enfance en Argentine.

Malvina Silberman, analyse ainsi les peintures de Mili Presman : “Elles sont des plans séquences, arrêt sur images ou se télescopent deux temps, passé et présent. Personnages toujours en chemin, en déplacement, en quête de direction, de sens. Le plaisir qu’a Mili Presman de peindre est un désir d’apparition, une nécessité de restituer la vie.

Ce qui réunit les deux artistes, une rencontre amicale avec une approche identique de la couleur où noir et blanc dialoguent avec une couleur dominante.

Hervé Combe

« La carrière (Poyers?) »

Acrylique, pigments noirs sur papier marouflé sur bois
H 30 x L 40 cm

Pour avoir plus de renseignements
Contactez-nous

Hervé Combe

L’étang (Guiperreux)

Acrylique, pigments noirs sur papier marouflé sur bois

H 30 X L 50 cm

Pour avoir plus de renseignements
Contactez-nous

  Hervé Combe

« La sablière (Saint Arnoult? »

Acrylique sur carton bois
H 50 x L 70 cm

Pour avoir plus de renseignements
Contactez-nous

Mili Presman

« Dors, je suis là »

Acrylique sur carton bois

H 20 X L 20 cm

Pour avoir plus de renseignements

Contactez-nous

Mili Presman

« El dorado »

Acrylique sur carton bois

H 20 X L 20 cm

« Pour avoir plus de renseignements
Contactez-nous

Mili Presman

« Regarde »

Acrylique sur carton bois

H 40 X L 50 cm

Pour avoir plus de renseignements
Contactez-nous